Ma chemise préferée

Sur ma chemise préférée, j’ai eu une tache de sauce tomate difficile à faire disparaître. Je n’avais pas vu qu’une projection, venue de mon assiette, de cet accompagnement était apparue sur mon vêtement fétiche. Dès que je mets cette chemise, je sais que je passerais une bonne journée. Ma conjointe avait eu un entretien d’embauche pour un Syndic de faillite St-Jérôme ce jour-là, et nous nous étions retrouvés dans un restaurant. J’avais déjà eu l’occasion de manger dans cet établissement avec des collègues, un midi. Les plats proposés sont de bonne qualité et dans une quantité conséquente, deux atouts qui m’ont décidé à revenir. Je voulais que Sarah connaisse ce lieu. Elle fut surprise par l’ambiance conviviale et de la qualité des mets. Je pense que je me suis taché quand nous avons parlé de la chambre de mon neveu. Ma mère m’avait demandé d’aider ma sœur à repeindre cette pièce.

Je ne suis pas vraiment bricoleur, mais je ne pouvais pas refuser de venir en aide à ma famille. J’ai donc pris un jour de plus en fin de semaine, un vendredi, et j’ai participé à la rénovation de la chambre. J’ai réussi à rester trois journées pour être présent lors des finitions. Ma conjointe avait été si étonnée de mon talent de peintre, qu’elle me demandait d’entreprendre les mêmes travaux, dans notre maison. Elle me cita le ton jauni du blanc des murs de la cuisine, les craquelures dans le plafond de l’entrée, les taches sur la cloison du salon. J’écoutais son plan de travail tout en mangeant un gaspacho. La cuillère me tomba des mains quand Meredith aborda le sujet de notre salle de bains. Elle voulait que je pose un nouveau carrelage.

Bien entendu, elle ne savait pas que cette opération est délicate. Il faut déposer les anciens carreaux, en fait les décoller proprement de la surface où ils sont posés. Après cette première étape, toute trace de ciment ou de colle doit être enlevée. Le revêtement neuf ne peut être parfaitement droit, que si le mur où ils sont mis l’est aussi. J’ai donc expliqué toutes les étapes de ce projet. J’ai aussi précisé que le temps nécessaire pour le réaliser était considérable. Elle n’en fut pas découragée, et elle me demanda si j’avais déjà une date de libre pour concrétiser cette idée. C’est à ce moment que la cuillère, que j’avais en main bien fermement, m’échappa et plongea brusquement dans ma soupe froide.